Michel Bussi - Mourir sur Seine ♥♥♥

Publié le par Culture Confiture

Michel Bussi - Mourir sur Seine ♥♥♥

Mourir pour moi n'aura rien de troublant. Et ce sera reprendre une habitude ancienne.

C'est cela, Maline, la véritable arrogance, se sentir responsable de la fatalité.

L'histoire

Un meurtre... Huit millions de témoins.
Sixième jour de d'Armada 2008. Un marin est retrouvé poignardé au beau milieu des quais de Rouen !
Quel tueur invisible a pu commettre ce crime impossible ?
Quel étrange pacte semble lier des matelots du monde entier ?
De quels trésors enfouis dans les méandres de la Seine sont-ils à la recherche ?
Quel scandale dissimulent les autorités ?
Une implacable machination... qui prend en otage huit millions de touristes.
Une course effrénée contre la montre avant la parade de la Seine.

L'histoire de la navigation en Seine, stupéfiante et pourtant bien réelle, livre la clé de l'énigme. Les quais de Rouen, le pont Flaubert, le cimetière de Villequier, la chapelle Bleue de Caudebec-en-Caux, l'aître Saint-Maclou, l'hôtel de Bourgtheroulde, les rues médiévales de Rouen, les berges de la Bouille, la Marais Vernier... deviennent autant de scènes de cette enquête défiant l'imagination.

 

Mon avis

Comme dans tous les livres de Michel Bussi, il est pratiquement impossible de deviner la fin de l'histoire. Dans "Mourir sur Seine", c'est encore plus vrai que jamais ! Ce roman est tout de même moins réussit que les autres (Un avion sans elle, Nymphéas noirs), je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire des pirates. Ce qui m'a entraîné, c'est l'enquête du point de vue de Maline. L'histoire est bien construite, la description des lieux est bluffante, il n'y a pas de temps mort... bref, on termine le livre sans même s'en être rendu compte

 

A lire:

Si vous aimez les histoires de pirates, Si vous connaissez bien Rouen, si vous ne connaissez pas Rouen, vous aurez très certainement envie de visiter cette ville après avoir lu le livre

 

Vous aimerez aussi:

Le prédicateur

Ne lâche pas ma main

Publié dans Littérature

Commenter cet article

Mimi 02/10/2015 15:57

Encore une énigme et un guide touristique...